Monuments – La Cathédrale St-Etienne de Bourges


La cathédrale Saint-Étienne de Bourges construite entre la fin du xii et la fin du xiii siècle, est le siège du diocèse de Bourges (départements du Cher et de l’Indre).

Sur le plan architectural, l’édifice est remarquable aussi bien par ses proportions harmonieuses, liées à l’unité de sa conception, que par la qualité de ses tympans, de ses sculptures et de ses vitraux. Elle se distingue notamment des autres grandes cathédrales de l’époque par une recherche toute nouvelle d’un espace intérieur unifié.

11102015-DSC09883cp

La cathédrale Saint-Étienne de Bourges a été consacrée le 13 mai 1324. Comme toutes les cathédrales construites avant la séparation des Églises et de l’État, elle appartient maintenant à l’État français. Elle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1862 et elle a été inscrite en 1992 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle se situe dans le centre historique de Bourges, secteur sauvegardé depuis 1965.

 

La construction fut entreprise dès 1195, et en 1214 près de la moitié du bâtiment était achevée.

Le plan de la nouvelle cathédrale est simple, mais harmonieux. Il s’agit d’une forme de basilique avec des chapelles qui entourent la nef. Ce qui rendra le nouvel édifice remarquable, ce sont la perspective des murs latéraux et l’unité de l’espace intérieur. Au départ, l’archevêque Henri de Sully semble s’être inspiré du plan de Notre-Dame de Paris. Mais, il meurt en 1199. Son successeur l’archevêque Guillaume de Dangeon, ancien abbé cistercien, prend une part importante dans le développement du chantier et dans la définition du programme iconographique. Le décès de Guillaume en 1209, bientôt suivi de sa canonisation, entraîne un afflux de dons de la part des fidèles et des pèlerins.

La construction recourt à une uniformisation des éléments de base, ce qui a dû en faciliter la réalisation. Toutes les moulures ont la même hauteur, il en est de même des chapiteaux et il y a deux diamètres seulement de colonnettes, quelle que soit leur position dans l’édifice.

Après une interruption d’une dizaine d’années, la deuxième campagne de construction commence en 1225 et se poursuivra jusqu’en 1230. À cette date, le gros œuvre est terminé.

Ensuite, les travaux de la façade ont été effectués au ralenti. En 1313, il fallut étayer la tour sud, dans laquelle étaient apparues des fissures, en implantant un énorme « pilier butant ». Il n’a jamais été possible, en raison de cette fragilité, d’y implanter des cloches, d’où son nom de « tour sourde ». D’autres travaux de consolidation de la façade furent entrepris, et la tour nord était encore inachevée lors de la consécration de la cathédrale le 13 mai 1324 par l’archevêque Guillaume de Brosse.

Les architectes qui ont succédé au premier Maître de Bourges, dont on ignore le nom, ont su préserver la cohérence et la simplicité apparente du programme, l’absence de transept contribuant à l’effet d’unité de l’espace.

11102015-DSC09860cp

La cathédrale a été inscrite en décembre 1992 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Dans son rapport d’évaluation pour décider de l’éventuelle inscription du monument en tant que bien culturel sur la liste, la commission de l’UNESCO relève que « la cathédrale de Bourges revêt une très grande importance dans le développement de l’architecture gothique et de par le fait qu’elle constitue un symbole de la puissance de la religion chrétienne dans la France du Moyen Âge. Cependant ses qualités fondamentales restent sa beauté frappante, résultant d’une gestion magistrale d’un espace aux proportions harmonieuses et d’une décoration de la plus haute qualité ».

En 2008, après un an de travaux, la porte Nord est entièrement rénovée. Les portes Ouest, à l’avant de la cathédrale ont également été rénovées, et seule la porte centrale est encore en travaux. La fin de ces travaux est prévue pour début 2011.

En avril 2010, un faux toit est installé à l’avant de la cathédrale afin de protéger les ouvriers qui procéderont à une première partie de la réfection de la toiture qui devrait s’achever au milieu de l’année 2011. Les échafaudages seront ensuite déplacés, et la réfection devrait durer jusqu’en 2013.

 

La cathédrale en quelques chiffres:

  • longueur hors œuvre : 125 m
  • longueur dans œuvre : 117,95 m
  • largeur dans œuvre : 41 m
  • largeur de la nef centrale dans le chœur : 14,96 m
  • largeur du premier collatéral : 6,52 m
  • largeur du second collatéral : 6,65 m
  • largeur de la façade occidentale : 55 m
  • largeur de la façade occidentale y compris le pilier butant : 73,45 m
  • hauteur sous voûte du vaisseau central : 37,15 m
  • hauteur des grands piliers : 17 m
  • diamètre des grands piliers forts : 1,61 m
  • diamètre des grands piliers faibles : 1,40 m
  • dimension d’un côté des deux premiers piliers (carrés) de la nef : 2,60 m
  • hauteur sous voûte du collatéral intérieur : 21,30 m
  • hauteur sous voûte du collatéral extérieur : 9,50 m
  • hauteur du faîte du toit de la nef : 47,60 m
  • hauteur de la tour Nord dite « de Beurre » : 65 m
  • hauteur de la tour Sud dite « Sourde » : 53 m
  • superficie : 5 900 m2
  • diamètre de la grande rosace : 9 m
  • superficie du « Grand Housteau » : 150 m2
  • hauteur des piliers de la crypte : 3,60 m
  • diamètre des piliers de la crypte : 2,10 m 

 

 

 

Mariage Anja & Patrick


Pour commencer ce mois de juillet 2017, c’est dans la salle des mariages de la commune de Pully qu’Anja et Patrick se sont dit oui. Malgré un temps nuageux, nous avons pu profiter de la magnifique vue qu’offre les alentours du Domaine d’Aucrêt, où s’est également déroulé le repas. Retrouvez l’intégralité des photos de la journée dans les accès sécurisés de notre site. (Mot de passe à demander aux mariés) .

Mariage Carolane & Nicolas


Le soleil et la chaleur était une fois de plus au rendez-vous ce samedi 24 juin. C’est dans le petit village de Concise que Carolane et Nicolas se sont dit oui. Une journée bien remplie, sur les bords du lac de Neuchâtel, qui s’est terminée au restaurant des Quais de Grandson où un excellent repas à été servi. L’animation de la soirée était assurée par Paradox Deejay Retrouvez toutes les photos de la journée dans les accès sécurisés de notre site (mot de passe à demander aux mariés).